Le programme de l'option réalisation

Dessiné par Artem Iurchenko pendant les premiers contacts avec les caméras d'ici - novembre 2013

 

La pré-rentrée s’effectue pendant les États généraux du film documentaire de Lussas (4e semaine d’août). Les étudiants qui bénéficient d’une accréditation gratuite, mettent à profit toutes les opportunités pour voir des films et participer aux séminaires. Ils élaborent pendant cette semaine « un journal » de leur expérience qui servira de base pour le premier exercice tourné monté, à Lussas.

 

 

-- A Grenoble --


Septembre / mi-novembre

Le cursus à l'Université Grenoble Alpes comprend  un tronc commun avec des étudiants en cinéma et arts du spectacle dans la cadre d’une mention création artistique et des cours spécifiques Master : Histoire du documentaire, Documentaire et politique, Altérités et mises en scène, Culture de la production (dispensés par des enseignants qui sont pour la plupart réalisateurs et/ou théoriciens), et des TD sur les environnements professionnels. Le programme détaillé est à télécharger sur le site de l'Université Grenoble Alpes.

 

 

-- A Lussas --

 

 

-- Mi-fin novembre --


Ateliers initiation

Tourné monté autour du geste documentaire

/ initiation son, image et montage.

 

 

-- Décembre / janvier --


Filmer la parole

Les étudiants réalisent leur premier objet filmique abouti, dans le cadre d'une tentative pour filmer une rencontre , une parole.

 

 

-- Fin janvier --


Retour aux fondamentaux de l'écriture cinématographique
Exercices vidéo et son, et intervention de cinéastes dans le cadre de master class.

 

 

-- Février / mars --


Film collectif

Il s’agit d’une expérience centrale à cette formation et qui lui est propre.

Les étudiants élaborent collectivement durant  près de deux mois, toutes les étapes d’un film (écriture, tournage, montage) dont ils sont collectivement les auteurs réalisateurs. Les partis pris du film naissent de la mise en commun et de la confrontation par l’ensemble des étudiants réalisateurs de chaque étape de l’élaboration du film en devenir conçu et fabriqué collectivement mais sur la basse de partis pris fort et assumés individuellement. Le travail s’élabore sur la base d’un va-et-vient constant entre repérages sur le terrain, écriture, passage de relais d’un groupe de travail par un autre.

Ce film, moyen ou long métrage et tourné dans les environs de Lussas, fait l’objet d’une présentation publique.

Il constitue un démultiplicateur d’apprentissages. A mi-parcours de leur cycle d’études, les étudiants sont en mesure de formuler leurs intentions et d’en envisager le comment (technique, méthodologique, narratif), tout en ayant identifié à l’occasion de leur mise en commun, les « manières de faire » qui leur sont propres.

 

 

-- Avril / juin --


Film individuel de fin d'études

Ce film qui clôt l’année, est tourné dans les environs de Lussas, dans un contexte d’expérimentation mais aussi de contraintes propres à la production d’un court métrage de 10 à 30’.

Il s’agit pour les étudiants accompagnés tout au long du processus créatif par des réalisateurs et des monteurs, de passer de l’intuition d’une forme à un film fini. Le tournage a lieu à l’issue d’un travail d’écriture et de repérages qui aboutit à l’élaboration d’un dispositif spécifique et adéquat de captation du réel. Les  équipes se constituent à l’intérieur du groupe, au tournage comme on au montage.

Le visionnage critique de la matière filmée, avec les formateurs, permet aux étudiants de re-penser le dispositif afin que le réel réponde avec le plus d'éloquence possible aux questions posées par le cinéaste.

 

Quelques uns des intervenants : Agnès Bruckert (monteuse Xavier Christiaens (réalisateur) Jacques Deschamps (réalisateur), Benoît Dervaux (opérateur réalisateur), Alice Diop (réalisatrice) Olivier Dury (opérateur réalisateur), Rémon Fromon (directeur de la photographie), Vladimir Léon (réalisateur), Claudio Pazienza (réalisateur), Federico Rossin (historien du cinéma), Régis Sauder (réalisateur), et bien d’autres encore...

 

 

L'accompagnement du projet de film

Les étudiants sélectionnés sur un projet de réalisation en développent l’écriture tout au long de l’année. Ce travail accompagné ponctuellement par un tuteur, est nourri des pratiques de réalisation ainsi que du visionnement et de l’analyse de films, organisés par chaque intervenant.

 

 

Destinés à être produits à l’issue de la formation, ces projets de films sont présentés en octobre lors des Rencontres Premiers films. Une dizaine de films par an issus de ces rencontres bénéficient du dispositif de la collection Primavera.

 


-- Calendrier des formations --

 

 

 

 


Conditions d'accès

 

La formation est ouverte aux étudiants et aux adultes en formation continue, français ou étrangers possédant une bonne maîtrise de la langue française.

Les candidats à un Master 2 doivent être titulaires d'un diplôme équivalent Bac+4. Les candidats qui n'ont pas ce niveau universitaire mais qui justifient d'expériences professionnelles et personnelles, peuvent obtenir une validation des acquis de l'expérience.

Les étudiants sont sélectionnés sur la base d’un dossier artistique, puis d’un entretien. C’est un engagement personnel qui conduit les candidats à écrire un projet de film, pour l’option réalisation, ou à défendre un projet pour l’option production.

 

Vous êtes adulte en reprise d'études

Les candidats qui ont interrompu leurs études depuis au moins 2 ans sont accompagnés dans leurs démarches par la Direction de la formation continue et de l'apprentissage de l’Université Grenoble Alpes (Tél. : +33 (0)4 76 82 43 82 / formation-continue@univ-grenoble-alpes.fr).

 

Vous n'avez pas le niveau d'études requis mais pouvez justifier d'une expérience professionnelle et artistique

Les candidats non titulaires d'un Master 1 ou d'un diplôme de niveau équivalent mais qui peuvent justifier d'expériences professionnelles ou artistiques peuvent obtenir une validation des acquis de l'expérience (VAE). Cette démarche doit être engagée parallèlement à la candidature auprès du service formation continue de l’Université Grenoble Alpes.

 

Sélection

Une première sélection des candidatures est faite sur dossier (les résultats sont affichés sur la page de cette formation du site de l'Université Grenoble Alpes), 30 candidats sont retenus pour des entretiens (45 minutes) qui ont lieu habituellement la première semaine du mois de juin à Grenoble.

Le jury paritaire est composé de professionnels représentant Ardèche Images et d'enseignants.

 

Nombre de places
12 étudiants en option réalisation / 6 étudiants en option production.

 

 

Eléments du dossier artistique

 

Option réalisation

-un résumé du film (10 lignes à 1/2 page), il annonce le film en nous faisant rentrer dans l'histoire, du point de vue de l'auteur
-le synopsis (6 à 10 pages) qui donne à voir le film dans une continuité narrative avec ses lieux, ses personnages et sa temporalité (en évitant le vocabulaire technique)
-la note d'intention de réalisation (2 pages). La note d'intention décrit à la fois le désir de film et ce qui va le rendre possible, elle développe le point de vue du réalisateur en donnant des éléments sur la démarche et la forme cinématographique envisagée : ces précisions peuvent porter sur le type de narration et les moyens techniques (son, montage, utilisation d'archives, entretiens, fil conducteur, structure narrative..).
A ce stade, le projet doit évidemment comporter les questions que l'auteur se pose face à son futur film. Le projet de réalisation fait l'objet, tout au long de l'année de formation, d'un suivi d'écriture en tutorat. Il est destiné à être réalisé et produit après le cursus de formation, dans le secteur professionnel de la production, sans contrainte de lieu, ni de durée.

 

Option production

Un projet de film (synopsis + note d'intention de réalisation). C'est le projet de film que le candidat choisit de présenter en tant que producteur : il est écrit par un réalisateur, le candidat producteur n'est pas l'auteur du projet.

Une note détaillée du producteur (2 à 3 pages). Le candidat exprime ses intérêts pour ce projet. Cette note du producteur doit être capable d'éclairer le jury sur les capacités de diagnostic du candidat (aspects créatifs et artistiques, conditions de faisabilité de l'oeuvre..) à partir d'un projet de film envisagé comme une étude cas. C'est à dire que le candidat peut être porteur de ce projet en production ou bien il l'a envisagé comme une situation de travail pour argumenter sa candidature. Le projet de production fait l'objet, tout au long de l'année de formation, d'études de cas et de conduite de projet en tutorat.

 

 

Inscriptions

 

Procédure d'inscriptions sur le site de l'Université Grenoble Alpes :

Le dossier de candidature est composé de deux parties : le dossier artistique tel que décrit ci-dessus et sur l'application Equiv, et le dossier administratif - rubrique "candidater et s'inscrire" et selon la situation:

-"vous suivez des études post-baccalauréat en France" > "votre formation relève du domaine Arts, lettres, langues" > "accédez à l'application Equiv"

-"vous suivez des études post-baccalauréat à l’étranger"

 

Les inscriptions s'effectuent auprès de l'Université Grenoble Alpes et les modalités précises sont présentées sur son site Internet.

 

 

 

Blog et Facebook de l'école documentaire

Accès et logements