Les États généraux du film documentaire 2003 pasdedeux Tanger, le rêve des brûleurs

Illustration
Tanger, le rêve des brûleurs
Leïla Kilani
2002 - France - Couleur - 53'

Ville-fenêtre du détroit de Gibraltar, Tanger a une identité ouverte. La frontière, à Tanger, est une présence, on la voit, elle apparaît par rebond, on la sent partout : c’est l’eau. En face, il y a une ligne continue : l’Espagne, la dernière avancée naturelle de l’Europe. Les candidats au départ clandestin, Marocains, Maliens, Sénégalais, Mauritaniens et autres Africains affluent massivement et sans discontinuité à Tanger. On les appelle en dialecte marocain les « herraguas », les « brûleurs », et le brûleur est celui qui est prêt à tout accepter pour partir, celui qui est prêt à brûler ses papiers, son identité, pour faire de ce départ une entreprise irréversible. Au-delà de la description globale d’un mouvement de masse, ce film suit l’aventure de quelques brûleurs.


Image : Benoît Chamaillard
Son : Philippe Lecœur, Thomas Perlmutter
Montage : Gladys Joujou
Production : Vivement lundi !, INA, France 3
Distribution : Vivement lundi !