Les États généraux du film documentaire 2014 Une autre mémoire du monde

Une autre mémoire du monde


Restitution des conclusions de l’atelier « Une autre mémoire du monde », tenu en amont des États généraux du film documentaire les 16 et 17 août à Saint-Laurent-sous-Coiron.
Lundi 18 à 14h00, Salle 2


L’entretien filmé est l’un des marqueurs identitaire du cinéma documentaire, l’un de ses signes distinctifs vis-à-vis de la fiction mais aussi, dans sa nature et sa forme, vis-à-vis de l’interview journalistique. Genre noble à l’intérieur du cinéma et de l’audiovisuel de création, nous l’accueillons avec enthousiasme aux États généraux depuis de nombreuses années. Fengming, chronique d’une femme chinoise de Wang Bing, Bernadette de William Karel, ou encore L’Abécédaire de Gilles Deleuze de Pierre-André Boutang sont autant d’exemples récents qui célèbrent ce dispositif, pour son acuité autant à représenter de la pensée qu’à faire un certain éloge de l’altérité.

Aujourd’hui, il nous paraît intéressant de mettre en lumière des démarches de restitution d’une mémoire populaire à grande échelle, qui se sont multipliées ces dernières années, et de tenter d’en saisir les sens.

Pendant deux jours, les historiens, réalisateurs, universitaires et critiques présents ont travaillé, réfléchi et échangé autour de trois chantiers de fresques documentaires : Il Pane di San Guiseppe, Mémoires, Commune et Tombouctou, ville meurtrie. Ces travaux à grande échelle sont motivés par le désir de faire mémoire et sont les symptômes d’une pratique émergeante dont il faut comprendre les sens et questionner les limites : quels protocoles de filmage prévalent à ces entretiens ? Quel apport du nombre en terme de représentation ? Quel lien avec la représentation de l’Histoire ? En considérant la dimension d'utilité publique de ces œuvres, peut-on imaginer une labellisation Unesco et l’extension de ces pratiques ? Qu’en est-il de leur installation et de leur diffusion ?

Cette restitution publique fera la synthèse critique de ces deux jours de réflexion commune et tentera d’élaborer un cadre conceptuel pour ces pratiques en devenir.


En présence de Robert Bonamy, Bertrand Cabedoche et Annette Wieviorka.