Les États généraux du film documentaire 2010 Une histoire de production

Une histoire de production


Produire, disent-ils...

Produire, c’est jouer. Alors, nous allons nous livrer à un petit jeu.
Nous savons bien sûr que produire, ce n’est pas que jouer. C’est à chaque film une nouvelle aventure ; c’est traduire au mieux les envies, désirs, passions des auteurs-réalisateurs avec lesquels nous travaillons ; c’est se constituer un catalogue qui, si on le regarde sur une longue durée, aura un sens. Enfin, il faut l’espérer. Chacun d’entre nous a son lot d’échecs, d’errements, de doutes qui peuvent être aussi violents que ceux des auteurs les plus vifs avec lesquels nous travaillons.
Le jeu, c’est celui que les États généraux du film documentaire de Lussas nous ont proposé.
Nous sommes deux entreprises de production, l’une française, l’autre belge gérée par deux auteurs-réalisateurs-producteurs. Bon, déjà assertion bizarre. Est-on vraiment français, en travaillant beaucoup avec des réalisateurs de nationalité « étrangère » ? Sont-ils vraiment belges ? En fait, nous sommes tous les trois de la patrie du cinéma. Et donc, le jeu est de montrer deux films, l’un de Cobra Films, l’autre de Zeugma Films, chacun d’entre nous commentant, en nous interrogeant mutuellement, le film de l’autre. C’est-à-dire pourquoi avez-vous décidé de le produire ? Dans quelles circonstances a-t-il vu le jour ? Comment avez-vous fait ? Quels contacts, démarches, etc. ont été utiles ou inutiles ? Comment avez-vous réussi à ce que le désir de l’auteur prenne forme ? Comment le film, après qu’il ait été terminé, est-il né aux spectateurs ? Donc, qu’est-ce que produire, en partant de deux exemples concrets.
Le jeu, c’était évidemment de ne retenir aucun des films que nous avions coproduits – puisque nous faisons partie de la même patrie, nous avons depuis dix ans l’habitude de produire ensemble. Le jeu, c’était aussi de retenir deux films assez récents, que nous aimons et dont les aventures de production ont été complexes (elles ne sont jamais simples…).
Voilà. Venez jouer avec nous, et que les manèges de la production tournent.

Michel David, Anne Deligne, Daniel De Valck.


Jeudi 26 août à 14h30, Salle 2