Une terre deux fois promise, Israël - Palestine
William Karel, Blanche Finger
2018 - 104 min - Couleur et Noir & Blanc - France

Le 14 mai 2018, l’État d’Israël aura 70 ans. Depuis la proclamation d’indépendance de l’État hébreu au printemps 1948, le conflit israélo-palestinien est au cœur de la géopolitique mondiale. Cette actualité, par l’émotion et les polémiques qu’elle suscite, a fini par totalement occulter le récit des origines. Et pourtant, qui, aujourd’hui, connaît vraiment l’enchaînement des évènements qui a conduit à la création de l’État d’Israël et à la situation actuelle ?
En entremêlant aux images d’archives le regard croisé de treize historiens, universitaires et journalistes israéliens et palestiniens, ce film en deux parties raconte la genèse d’un conflit qui aujourd’hui encore constitue l’un des grands clivages du monde contemporain.
Partie 1 : Nourris par les idées de Theodor Herzl, de jeunes sionistes s’installent en terre de Palestine au début du XXe siècle. Alors qu’après l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler la vie de millions de juifs européens est menacée, les Britanniques, qui contrôlent la Palestine, coupent les routes de l’émigration vers le pays. La fin de la Seconde guerre mondiale et les centaines de milliers de survivants de la Shoah n’infléchissent pas cette politique. Pour tenter de résoudre la crise, l’ONU propose en 1947 de partager la Palestine entre un État juif et un État arabe indépendant. Le plan est rejeté par les pays arabes, et Israël déclare son indépendance le 14 mai 1948. L’état hébreu sort victorieux de la guerre qui l’oppose à ses voisins dès le lendemain de sa naissance, mais les combats entrainent l’exode de près de 750 000 Arabes palestiniens.
Partie 2 : Au lendemain de la guerre de 1948, la priorité pour le jeune État israélien est d’absorber les centaines de milliers de nouveaux immigrés Juifs. L’intégration de ces arrivants, dont beaucoup de Juifs sépharades, est difficile. Alors que se développe le nationalisme palestinien, la tension entre Israël et le monde arabe ne retombe pas. En 1956 la crise de Suez éclate après l’arrivée au pouvoir de Nasser en Egypte. Sur la scène intérieure, le procès du nazi Eichmann, en 1961, sert de catharsis nationale. Deux ans plus tard, Ben Gourion, dirigeant emblématique d’Israël, se retire du pouvoir. En 1967, c’est la guerre des Six Jours.
L’État hébreu l’emporte et étend considérablement son territoire, dont Jérusalem-Est. Israël administre désormais militairement les Territoires occupés. Les expulsions de Palestiniens et la construction de colonies commencent au début des années 1970.



Auteur-Réalisateur : William Karel, Blanche Finger
Image : Avner Shahaf, François Chambe
Son : Philippe Sorlin
Montage : William Karel, Pauline Pallier
Musique originale : Siegfried Canto
Producteur délégué : Roche productions
Diffuseur coprod. : ARTE France
Participation : CNC. COSIP, Procirep, Angoa-Agicoa

Distribution


Distributeur : Zed distribution
Édition DVD : Capuseen

Distinctions

2018 - Festival du Cinéma Israélien, Paris (France) : Sélection
2018 - Festival Cinéma d'Alès itinérances, Alès (France) : Sélection