Ouragan Kalatozov
Patrick Cazals
2010 - 74 min - Beta numérique, Béta SP - Couleur et Noir & Blanc

En offrant à l’URSS, en 1958, la Palme d’Or du Festival de Cannes avec son chef d’œuvre "Quand passent les cigognes", le cinéaste Mikhaïl Kalatozov, d’origine géorgienne, a ouvert une brêche inouïe dans la grisaille de la production cinématographique soviétique et a bouleversé des millions de spectateurs et futurs cinéastes…
Son génial opérateur, Sergueï Ouroussevski, lui resta fidèle pour d’autres aventures et notamment ce Soy Cuba, ciné-poème épique, sauvé de l’oubli par Martin Scorsese et Francis Coppola. Tourné à Moscou, Tbilissi, La Havane, Honfleur et Paris, ce film retrace l’itinéraire complexe de Mikhaïl Kalatozov, très impliqué dans l’histoire politique, culturelle et diplomatique de l’ex-URSS.
Son fils Giorgi-Tito puis son petit-fil, un autre Mikhaïl, ont poursuivi ses recherches dans leurs propres oeuvres, chacun avec talent.
Qu'a pu apporter la dynastie des Kalatozichvili au cinéma géorgien, russe et mondial ?


Distribution


Distributeur : Les Films du Horla
Distributeur non commercial : ADAV
Édition DVD : Les Films du Horla

Distinctions

2010 - Images en bibliothèques, Paris (France) : Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques