Jeunes de service
Jérôme Polidor
2020 - 58 min - Video Full HD - Couleur - France

Une vingtaine de jeunes adultes engagés en service civique par l’association Unis-cité tentent de mener à bien des missions citoyennes dans des établissements scolaires et des institutions de Poitiers. Mais la réalité du terrain apporte son lot de désillusions. Chacun réagit à sa manière : adhésion, indifférence, résignation ou positionnement critique.
Quelles perspectives le service civique offre-t-il à la jeunesse?? Si le discours officiel présente le volontariat en service civique comme un engagement citoyen choisi par les jeunes, une bonne partie s’y inscrit par nécessité.
Louise, 16 ans, n’a pas trouvé de patron pour commencer un CAP coiffure, mais ne veut pas retourner au lycée. Aurélien, 20 ans, a abandonné la fac et n’a pas trouvé de travail : on lui oppose son manque d’expérience. Corentin, 23 ans, a terminé un master recherche en biologie, mais n’a pas pu enchainer sur une thèse et s’interroge sur la suite de ces études.
Les volontaires sont cependant habités par l’envie de se rendre utile à la société. Louise ou Brünhilde n’ont pas attendu le service civique pour s’investir dans des associations de défense de la cause animale. Pendant les six ou huit mois de leur engagement, les volontaires sont répartis en petits groupes et effectuent les différentes missions dans des lieux distincts.
Les Silver-Geek interviennent après des personnes âgées pour les familiariser à l’utilisation de tablettes numériques et les préparer à un grand tournoi régional de bowling virtuel sur console de jeu. Les Anti-Gaspi intègrent des lycées pour y sensibiliser les élèves et personnels à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les Jeunes citoyens du numérique, sous la houlette de Microsoft, arpentent les collèges et centres de loisirs pour sensibiliser les enfants aux bons usages du numérique. Les Cinéma & Citoyenneté organisent des ciné débats dans les établissements scolaires sur des thèmes variés comme le sexisme ou le harcèlement scolaire. Si certains volontaires sont satisfaits de l’expérience, pour d’autres, le manque de formation et la lourdeur institutionnelle ont érodé la motivation, même chez les plus motivés au départ.
Comment expliquer ce désenchantement?? Le service civique leur a-t-il été mal présenté?? Leurs attentes personnelles étaient-elles en décalage avec ce qu’offre le dispositif?? Au-delà de l’expérience personnelle, quel est l’impact de la croissance du nombre de volontaires dans les associations et services publics??



Author-Director : Jérôme Polidor
Photography : Jérôme Polidor
Sound : Benoît Perraud
Editing : Stéphanie Porte
Delegate Producer : Corpus films
Contribution : Angoa-Agicoa, Région Nouvelle-Aquitaine, CNC. COSIP, Procirep

Distribution


Distributor : Corpus films