Moi qui duperais le Bon Dieu
Maria Pinto
2014 - 59 min - Couleur - France

Le marquis de Sade est à nouveau sous les verrous, 12 ans dans les geôles du château de Vincennes puis dans les cachots de la Bastille.
Emmuré vivant, plongé dans la frustration et l'abstinence, privé d'air et de liberté, le vertige le saisit, sa raison chavire.
Alors pour ne pas devenir fou, il lit, étudie, écrit, des pièces de théâtre, des récits et surtout des lettres à sa femme, la marquise de Sade, son seul lien avec le monde des vivants.
Le film est construit comme la fiction d'une pièce de théâtre dans les prémices de sa création : tableaux vivants, improvisations, expérimentations diverses ou leçons de mise en voix de cette correspondance volcanique font pénétrer par effraction sur une scène où le dérèglement des sens est jubilatoire à l'instar des divertissements de l'enfance.
Dans le film tout concourt à incarner cette foudroyante maxime de l'écrivain, "Il n'y a pas d'idées sans corps, ni de corps sans idées" !


Distribution


Distributeur : Antoine Martin productions
Édition DVD : Antoine Martin productions
VOD : Vimeo