Jacquot de Nantes
Agnès Varda
1991 - 118 min - 35 mm - Couleur et Noir & Blanc - France

Retracer l'enfance et l'adolescence du jeune Demy, tel est le pari d'Agnès Varda qui évoque non seulement l'attirance précoce de "Jacquot" pour le cinéma mais qui ne cesse également de faire des allers-retours entre ses nombreuses sources d'inspiration (des personnages fantasques, la ville de Nantes, ses parents...) et certains de ses films.

Un petit garçon de huit ans en 1938 est le fils d’un garagiste de Nantes et d’une coiffeuse à domicile. Il joue avec son petit frère dans le garage de son père mais adore les spectacles de marionnettes et de music hall que sa mère lui fait découvrir. Puis c’est le cinéma qu’il découvre au moment où la guerre éclate. Les deux enfants sont confiés à un sabotier, à la campagne aux bords de la Loire, pendant les étés de la guerre. Jacquot s’intéresse de plus en plus au cinéma, veut faire de l’animation et réalise avec ses copains un film d’amateur, "Les Aventures de Solange". Son père s’oppose à sa vocation d’artsite et l’envoie au lycée technique pour faire de la mécanique. Grâce au soutien de Christian Jaque venu présenter un film à Nantes, le père acceptera que son fils parte à Paris préparer l’Ecole Louis Lumière.


+ Bonus :
- "Le Sabotier du Val de Loire" de Jacques Demy
- Souvenirs de Nantes
- Angès V. raconte l'histoire triste et gaie du film "Jacquot de Nantes"
- Évocations et vocations
-



Auteur-Réalisateur : Agnès Varda
Auteur : Jacques Demy
Image : Patrick Blossier, Agnès Godard, Georges Strouvé
Son : Jean-Pierre Duret, Nicolas Naegelen
Montage : Marie-Jo Audiard
Musique originale : Joanna Bruzdowicz
Producteur délégué : Ciné-Tamaris

Distribution


Distributeur : Ciné-Tamaris
Édition DVD : Arte Éditions, Ciné-Tamaris
VOD : Arte VOD

Distinctions

1991 - Festival de Cannes, Cannes (France) : Sélection officielle - Hors Compétition