Dites à mes amis que je suis mort
Nino Kirtadzé
2003 - 87 min - Beta numérique - Couleur - France

Nous sommes dans l’Ouest de la Géorgie, où les vivants ne se séparent point de leurs morts. Ils parlent aux morts. Ils leur demandent conseil. Ils les protègent et espèrent être protégés par eux. Ici la mort n’est pas un tabou. On meurt dans la famille, entouré des êtres chers. Chacun sait qu’après sa mort, les vivants continueront à s’occuper de lui, se soucieront à savoir "si leur mort se porte bien, s'il ne manque de rien, s'il est en bonne santé." Tsotné, revêtu de son plus beau costume est enfin prêt "à recevoir". Ses proches sont là, pour le soigner et préparer la cérémonie, pour que Tsotné ait "la réception qu’il mérite. "À partir de 8 heures du soir, la cérémonie des condoléances commence...
Tout s’entremêle et se confond dans cet univers surréaliste : la drôlerie avec la peine la plus profonde, la joie de vivre avec le mystère de la mort. L’un est intimement lié à l’autre. Tout communique, comme si la séparation n’existait point ; comme si tout était lié, comme si la vie célébrait sa victoire sur la mort.
Existe en 63 min.



Auteur-Réalisateur : Nino Kirtadzé
Son : François Waledish
Producteur délégué : Les Films du village
Diffuseur coprod. : Odyssée, la chaîne documentaire
Diffuseur pré-achat : ARTE France
Participation : Procirep, Scam - Brouillon d'un rêve, CNC
Éditeur : Doriane films

Distribution


Distributeur : Nino Kirtadzé
Distributeur : Documentaire sur grand écran
Distributeur non commercial : ADAV
Disponible au Club du doc

Distinctions

2004 - Cinéma du réel, Paris (France) : Prix Louis Marcorelles- Ministère des Affaires étrangères
2004 - FIPA (Festival international de programmes audiovisuels), Biarritz (France) : FIPA d'Or
2003 - Scam, Paris (France) : Brouillon d'un rêve