Les États généraux du film documentaire 2018 Les films du Master 2 Documentaire de création 2018 (Université Grenoble Alpes / Ardèche images)

Les films du Master 2 Documentaire de création 2018 (Université Grenoble Alpes / Ardèche images)


Un mage, penché en début d’année sur cette dix-huitième promotion du Master de Lussas, a dit d’elle qu’elle serait sensuelle. Et il est vrai que quel que soit leur sujet, il y a dans chacun de ces films de fin d’études une attention portée au corps, au regard, ou encore à la voix, aux gestes de l’autre, à ses secrets ou à ses excès, qui donne raison à cette prophétie. Comme chaque année, entière liberté a été laissée aux étudiants concernant les choix d’écriture cinématographique. Avec une invitation à prendre le risque d’une tentative, au détriment de toute tentation de confort. De ce point de vue, les dix filles et deux garçons de cette promotion enchantée ont respecté la consigne à la lettre. Pour le reste, il leur a fallu faire avec les contraintes du lieu : vite (deux mois à peine pour écrire, réaliser et monter), court, intensément, ensemble. Les États généraux sont, pour ces réalisateurs naissants, la première occasion d’une rencontre avec un public attentif, passionné. Rien de tout cela n’aurait été possible sans l’accompagnement généreux, irremplaçable, tout au long de l’année et par ordre d’apparition, de : Claudio Pazienza (le mage), François Waledisch, Tristan Bordman, Cécile Martinaud, Alexander Abaturov, Saskia Berthod, Agnès Poullin, Xavier Christiaens, Agnès Bruckert, Rémon Fromont, Olivier Dury, Eulalie Korenfeld, sans oublier Federico Rossin pour sa programmation inoubliable. À tous, merci.


Entrée libre – Débats en présence des réalisateurs suivis d’un verre.