Les États généraux du film documentaire 2015 Centre national du cinéma et de l’image animée

Centre national du cinéma et de l’image animée


Jean Painlevé, l’un des fondateurs du film scientifique, donnait en 1947 cette définition du cinéma documentaire : « Tout film qui par des moyens rationnels ou émotionnels et à l'aide des prises de vue de phénomènes réels ou de leur reconstitution sincère et justifiée a pour but d'accroître consciemment les connaissances humaines ainsi que d'exposer les problèmes et leurs solutions au point de vue économique, social et culturel. »
Aujourd’hui, si le documentaire est majoritairement une œuvre audiovisuelle, bien que son identité ait évolué tout au long de l’histoire du cinéma – depuis les premières vues des frères Lumière – il doit plus que jamais, à l’heure de la démultiplication de l’offre et de la profusion de contenus audiovisuels, être un genre encourageant une forme de vie moins paresseuse, aidant à former le discernement, cultivant le goût pour la connaissance et le savoir.
Nulle part dans le monde il n’existe de système de financement aussi sophistiqué et vertueux pour le documentaire qu’en France, et il est de nos missions fondatrices de soutenir la diversité et l’originalité des visions d’auteurs. C’est tout le sens que nous avons donné à la réforme du COSIP en faveur du documentaire de création que nous avons mise en place à l’automne dernier.
Le CNC accompagne toutes les étapes de la création et de la production documentaire, et organise, pour cette nouvelle édition des États généraux du film documentaire de Lussas, un atelier qui abordera les enjeux de l’écriture et du développement du documentaire de création, autour du film de Régis Sauder, L’Ordre du genre, soutenu au Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle. Cet atelier sera ainsi l’occasion de mieux connaître les soutiens du CNC, qui constituent des outils précieux pour préserver la diversité des écritures documentaires.
Je tiens à féliciter Pascale Paulat, Christophe Postic, leur équipe et les remercie, ainsi que l’association Ardèche Images, pour leur engagement au service du documentaire de création, auquel nous sommes très attachés.

Frédérique Bredin
Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC)