Les États généraux du film documentaire 2012 Centre national du cinéma et de l'image animée

Centre national du cinéma et de l'image animée


Donner à voir et à penser, c’est la promesse faite chaque année par les États généraux du film documentaire de Lussas et tenue chaque année avec brio.

À l’heure où nous publions l’étude sur le marché documentaire en 2011 qui prouve à nouveau la vitalité du secteur, avec deux mille six cent quarante-neuf heures de documentaires audiovisuels produites, trente-sept longs métrages agréés, plus de huit millions de téléspectateurs à la télévision, plus de un million et trois cent mille entrées en salles, deux millions et quatre cent mille supports vidéo vendus (chiffres révélateurs de l’intérêt grandissant du public pour le documentaire), le CNC s’associe de nouveau avec enthousiasme à l’équipe de Lussas pour proposer l’exploration de nouveaux territoires de la planète documentaire : l’animation et la création musicale.

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre des initiatives récentes prises par le CNC en faveur de la musique à l’image tels que le soutien à la pédagogie avec la mise en réseau des écoles supérieures de cinéma et de musique, le soutien aux résidences de jeunes créateurs, le renforcement des aides à la musique de court métrage, de long métrage et au film d’animation. Ces mesures font suite au rapport du compositeur Marc-Olivier Dupin, et ont pour objectif d’améliorer la place de la musique dans les films de cinéma, les œuvres audiovisuelles et les jeux vidéos.

Le CNC poursuit aujourd’hui sa réflexion sur ses dispositifs d’aide au documentaire suite au rapport de Serge Gordey, Catherine Lamour, Jacques Perrin et Carlos Pinsky, Le Documentaire dans tous ses états, initiative prise lors des États généraux en 2010 et qui a été remis au Ministre de la culture et de la communication en avril dernier. Après avoir rencontré tous les acteurs du secteur — auteurs, producteurs et diffuseurs — des propositions permettant de mieux prendre en compte les différents types d’écritures documentaires seront formulées en septembre.

Les lieux de diffusion et de réflexion tels que Lussas sont vitaux pour les créateurs. Je tiens à saluer le travail exceptionnel de l’équipe des États généraux du film documentaire et à les remercier pour leur engagement utile et généreux.

Éric Garandeau
Président du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC)